Expositions

Jeudi
15
oct 2020
Dimanche
15
nov 2020
Gauthier Hubert
NOS SALLES D'EXPOSITIONS FERMENT TEMPORAIREMENT DU 26 OCTOBRE AU 19 NOVEMBRE INCLUS.
NOUS ESPÉRONS VOUS REVOIR RAPIDEMENT !

Dans cette seconde partie, Gauthier Hubert, va désarticuler l’accrochage de son exposition « réunions familiales » (un goût de liberté) et en modifier le sens en retirant tout ce qui n’est pas lié à la figure humaine.

Portes

12:00 > 18:00

  • Museum
Vendredi
23
oct 2020
Dimanche
22
nov 2020
Yoel Pytowski
NOS SALLES D'EXPOSITIONS FERMENT TEMPORAIREMENT DU 26 OCTOBRE AU 19 NOVEMBRE INCLUS.
NOUS ESPÉRONS VOUS REVOIR RAPIDEMENT !

Lauréat du premier prix ART CONTEST 2019, Yoel Pytowski reçoit la possibilité d’exposer à la Galerie du Botanique dans le cadre de ART CONTEST 2020.

Dans ses installations in-situ Yoel Pytowski place l’espace et son questionnement comme élément narratif central, convoquant dans ce lieu les constructions, destructions ou reconstructions passées ou à venir.


Portes

12:00

  • Galerie
Jeudi
03
déc 2020
Dimanche
31
jan 2021
Cécile Massart
Cécile Massart est une artiste belge qui utilise différents médiums : dessin, gravure, installation, photographie, vidéo, livre d’artiste. En 1994, la question de l’identification des sites de stockage de déchets radioactifs dans le paysage devient son principal sujet de travail. Elle entend sensibiliser les responsables des agences de gestion des déchets à la visibilité de ces lieux. Son objectif est d'inscrire dans le paysage cette strate archéologique unique du XXIe siècle, appelant ainsi la responsabilité de chacun. Quel genre de politique énergétique voulons-nous pour l'avenir ? Quel patrimoine voulons-nous transmettre ?

Portes

12:00 > 20:00

  • Museum
Jeudi
03
déc 2020
Dimanche
10
jan 2021
Tourisme, immigration et puis un espace d’intersection. A L’hiver 2020-2021, dans la Galerie du Botanique, Céline Cuvelier nous emmène dans une réflexion articulée autour de nos modes et motifs de déplacements. Entre peinture, sculpture et installation, chacun de ses gestes propose une cartographie, construit un paysage. S’ébauche alors un territoire hybride, formé à partir d’expériences, d'expectatives et de prétextes, de nos questionnements restés sans réponse aussi.

Portes

12:00

  • Galerie
Jeudi
14
jan 2021
Dimanche
14
fév 2021
hofmann
Comment se forme en nous l'image du monde? Les images, très abondantes, qui nous en sont offertes, concordent-elles avec celles qui sont le fruit de notre expérience directe? C'est en partant de cette interrogation qu'il est venu à Pierre-Philippe Hofmann l'idée de déterminer un ensemble de protocoles qui auraient pour objectif de synthétiser toute la diversité paysagère d'un territoire.

Portes

12:00

  • Galerie
Mercredi
17
fév 2021
Dimanche
25
avr 2021
memymom
Memymom est la collaboration mère-fille du duo d'artistes réunissant Marilène Coolens et Lisa De Boeck, deux photographes autodidactes qui vivent et travaillent à Bruxelles, en Belgique. Leur projet transgénérationnel a commencé avec ce que le duo a baptisé The Umbilical Vein, une référence aux images argentiques produites entre 1990 et 2003. Il s'agit d'archives intimes, de photos de famille où Marilène encourage Lisa à s'exprimer et à inventer en improvisant ses propres scènes théâtrales.

Mercredi
17
fév 2021
Dimanche
21
mar 2021
bastiaan van aarle
Bastiaan Van Aarle explore les limites de la photographie, les propriétés spécifiques du médium et leur relation avec notre perception de la réalité. La rotation de la terre, l’espace, le temps et les variations de la lumière observables grâce à ces mouvements sont une source d’inspiration. Il expérimente différentes techniques photographiques, ajoute des éléments extérieurs ou combine différentes images dans un nouvel ensemble.

Le projet Moving Mountains, ou une nouvelle manière de percevoir les montagnes. Leur mouvement poétique tend à nous émouvoir.


Jeudi
25
mar 2021
Dimanche
25
avr 2021
Benjamin Installé
Pour cette nouvelle exposition, Benjamin Installé déploie un ambitieux travail de peinture qui occupe tout l’espace de la galerie du Botanique. À mi-chemin entre le tableau d’Histoire de grande dimension, le décor de scène de théâtre et la cimaise architecturale, l’oeuvre principale de l’exposition représente un espace délaissé, jonché d’objets ayant de toute évidence été abandonnés par leurs propriétaires en attendant un hypothétique retour. Les occupants du tableau s’étant absentés sont probablement des travailleurs de l’art, mais peuvent tout aussi bien être des ouvriers du bâtiment, des garçons livreurs ou des sans-abris. Ils ont abandonné le chantier à la fin de leur journée de travail, ou bien nous arrivons simplement après la fête et tout le monde est parti soigner sa gueule de bois.

Portes

12:00

  • Galerie
Jeudi
27
mai 2021
Dimanche
08
aoû 2021
balleux-dambrain
Suite à la performance donnée par Cédric Dambrain dans le cadre de l'exposition monographique de Stephan Balleux "La peinture et son double" au Musée d'Ixelles en 2014, les deux artistes ont souhaité développer leur collaboration et explorer un champ d'expression commun au sein du même cadre architectural : l’espace du musée du Botanique. Ce dernier agira non seulement en tant que médium de cohésion entre les deux disciplines mais aussi comme cadre indissociable des propositions artistiques.

  • Museum
Jeudi
27
mai 2021
Dimanche
11
juil 2021
elise peroi
Le rapport à l’espace et à l’habitat est primordial au sein du travail d’Élise Peroi, qui nourrit son oeuvre des réflexions de Michel Foucault sur les « hétérotopies ». Ce dernier écrit que « Le jardin est un tapis où le monde tout entier vient accomplir sa perfection symbolique et le tapis est un jardin mobile à travers l’espace ». Au moyen de ses tissages, Élise Peroi aménage des espaces suspendus, des microcosmes dans lesquels le rapport au temps réel est revisité et dans lesquels l’imaginaire est invité à venir se loger. Depuis la nuit des temps, les jardins opèrent comme des espaces sacrés. La spiritualité des jardins persans se fond avec la beauté et le dépouillement des jardins zen japonais, qui de façon miniature s’essaient à reproduire l’essence et la grandeur de la nature. À certaines de ses œuvres Élise Peroi associe des structures en acier, fines et géométriques, qui semblent projeter dans l’espace les contours des tissages et agissent tel un entrecroisement de lignes de force.

Cela insuffle une respiration, un jeu avec le vide, un dialogue supplémentaire avec l’espace environnant.

Le tapis est pour Elise Peroi un outil de transmission, symbole de mémoire et traitant de l’imaginaire commun.

Le textile partage d’ailleurs ses racines étymologiques avec le langage : « textus » signifie tant texte que tissu (les deux étant construits à partir d’une trame) et « textere » décrit tant l’action de composer, assembler, conter ou narrer que de tisser ou tresser.

Virginie Mamet


  • Galerie
Vendredi
19
juin 2020
Dimanche
19
juil 2020
Copyright Sébastien Bonin | Courtesy Michel Rein
LE MUSEUM VOUS OUVRE A NOUVEAU SES PORTES !

Vous nous avez manqué !

L'équipe du Botanique et Sébastien Bonin sont heureux de vous accueillir à nouveau dans le Museum pour (re)découvrir "DOCUMENTI", l'exposition de Sébastien Bonin qui est prolongée du 19 juin au 19 juillet.

Avec un horaire réduit (du vendredi au dimanche), certes, mais la mise en place de mesures pour vous offrir les meilleures conditions de visite.

Pour bénéficier d'une expérience exclusive (35 visiteurs par heure), il est vivement conseillé de réserver vos billets en ligne pour le jour et l'heure choisis. Egalement pour les personnes détentrices d'un MuseumPassMusée.

Dans la colonne de droite, vous trouverez le détail de nos aménagements afin de garantir au mieux votre sécurité ainsi que les services accessibles au Botanique.

---

L’exposition "DOCUMENTI" propose une sélection d’oeuvres des deux dernières années de production de Sébastien Bonin. Ses peintures constitueront la majorité des oeuvres exposées en dialogue avec ses photogrammes abstraits. Les connaisseurs de l’Histoire de la Peinture s’en donneront à coeur joie car son oeuvre est empreinte de petites histoires du monde de l’art, de l’aura de grands Maîtres.

Portes

Vendredi 12:00-18:0010:00 Samedi & Dimanche-18:00

  • Museum
Jeudi
20
fév 2020
Dimanche
29
mar 2020
Yoann Van Parys
CETTE EXPOSITION EST SUSPENDUE


"Déjà une recension dans Rif-Raf !"

Après un premier EP publié sur le label saint-gillois I-SEL/P en 2016, précédé de plusieurs CD autoproduits (dont on aura noté le soin porté aux "artworks") ainsi que des participations à des compilations sur des labels étrangers, le natif d’Etterbeek nous revient, en cette fin d’hiver 2020 avec un premier LP qui sent bon l’exercice de maturité, comme disent nos amis suisses quand il s’agit de passer un cap scolaire. Il y a même une Commission Suisse de Maturité, c’est vous dire, Commission devant laquelle on tremblerait de passer, ainsi qu’on frémit en Wallonie quand il s’agit de faire une demande de subsides pour les musiques dites non classiques.

Jeudi
03
sep 2020
Dimanche
27
sep 2020
Gauthier Hubert
Il s’agit d’une exposition non pas rétrospective mais plutôt « introspective », selon les termes de l’artiste.

Par un voyage à travers le temps, rassemblant une sélection de peintures à la fois récentes et remontant jusqu’à une quinzaine d’années, Gauthier Hubert présente les rapports qu’entretiennent certaines œuvres entre elles. Telle une généalogie, au sein même de sa démarche, il regroupe certains travaux qui, a priori, n’ont rien à voir entre eux mais qui, cependant, n’existeraient pas sans la réalisation qu’ils entretiennent les uns avec les autres.


Portes

12:00 > 18:00

  • Museum
Jeudi
03
sep 2020
Dimanche
27
sep 2020
yves lecomte
Le travail d’Yves Lecomte (Binche, 1974, vit et travaille à Bruxelles) s'organise notamment autour du plaisir, de l'effacement, du double, du passé et de l'accident. Il matérialise les possibilités et les apories du dédoublement, du reflet, des paradoxes logiques et visuels, des renversements linguistiques et des mises en abyme.

Portes

12:00

  • Galerie