CARLOS CIPA - GRÉGOIRE GERSTMANS

neo-classical
Mardi
02
mai 2023
  • Museum
19:30
DAY OF SHOW 20.5
TICKET 17.5
BOTACARTE 14.5
Achetez vos tickets

Plus d'info

19:30 doors open (Grand Salon)
20:00 Grégoire Gerstmans
21:05 Carlos Cipa

Une volupté pianistique en toute simplicité

Quand

mar. 2 mai, 2023

  • Museum

Portes

19:30

Organisation

Botanique
Carlos Cipa
bannière nuits

CARLOS CIPA

Après avoir fait ses classes dans l’univers technique sophistiqué du piano classique, Carlos Cipa s’oriente vers les percussions. C’est donc un paysage minimal truffé d’effets percussifs qui hante Carlos Cipa.Dans  son nouvel album, le pianiste propose une idée simple : une pièce, un piano, un pianiste/compositeur. Prendre son temps. Simplement improviser. Ce concept, qui au premier abord peut sembler simple, est en réalité plus complexe qu’il n’y parait.

Outre l’idée d’impartialité et d’auto-spéculation, Cipa a adopté une autre approche conceptuelle décisive : celle de jouer le plus silencieusement possible. Le résultat fascinant n’est rien de moins que la découverte d’un nouveau monde sonore pianistique, avec considérablement moins d’éléments percussifs et beaucoup plus de sonorités provenant d’instruments à cordes, dont certaines seraient à peine perceptibles sans technologie d’enregistrement ou d’amplification. À l’ère de la fausse authenticité, des remakes et des partitions écrites sur commande pour des playlists d’ambiance mainstream, cette approche est peut-être l’une des rares façons de créer de l’art : radicalement personnelle, radicalement intime, radicalement honnête. L’artiste, tel qu’il est. 

Carlos Cipa – Ourselves, as we are
Carlos Cipa – The place where they
Gregoire Gertsmans

GREGOIRE GERSTMANS

"Je me souviens encore de la petite statue en plâtre trônant sur le piano de mon grand-père et de l’odeur des vieilles partitions rangées dans son bureau. C’est une tradition dans la famille, un peu comme un tiroir qu’on ouvre et qu’on referme. De génération en génération et de main en main, le témoin se transmet sous la forme d’un instrument de musique. Moi j’ai choisi les percussions. Je me souviens des mercredis et samedis après-midi. Julien, mon grand-père violoniste, fondateur de l’Académie de musique de Hannut, me laissait à la fin des cours jouer sur son piano brun. J’avais 7 ans quand mon grand-père m’apprit les premiers accords.

Pour Eric, mon père, c’est le violon alto qui l’accompagne depuis des années et l’emmène de l’Orchestre Philharmonique de Liège à Alain Bashung, William Sheller, Robert Wyatt. Au cœur même de mon enfance, il m’a légué son amour pour la fusion des sonorités classiques et modernes, l’audace du mariage des genres, sa soif du mélange des styles. Quant à moi, bien au-delà de ce devoir de mémoire et de filiation, je recherche toujours la magie du son pur et fondateur des premiers âges, cette musique au piano qui à jamais restera gravée dans mon cœur. Je recherche cette enfance, la naïveté d’une mélodie épurée.”

Grégoire Gerstmans - Aujourd'hui
Mardi
02
mai 2023
DAY OF SHOW 20.5
TICKET 17.5
BOTACARTE 14.5
Achetez vos tickets

Plus d'info

19:30 doors open (Grand Salon)
20:00 Grégoire Gerstmans
21:05 Carlos Cipa

Partenaires