GIRLS IN HAWAII - ADA ODA - AN PIERLÉ - ANTOINE HÉNAUT - FRANÇOIZ BREUT - GÉRALD GENTY - JAWHAR - LO BAILLY - ROMANO NERVOSO - SHARKO

Tellement Dommage, Pierre
chanson, pop, rock, singer-songwriter
Tuesday
27
September 2022
  • Scène Parc 'Open Air'
18:00
TICKET 10
TICKET + DON/GIFT 5€ 15
TICKET + DON/GIFT 10€ 20
TICKET + DON/GIFT 20€ 30
TICKET + DON/GIFT 30€ 40
TICKET + DON/GIFT 40€ 50
BOTACARTE 7
BOTACARTE + DON/GIFT 5€ 12
BOTACARTE + DON/GIFT 10€ 17
BOTACARTE + DON/GIFT 20€ 27
BOTACARTE + DON/GIFT 30€ 37
BOTACARTE + DON/GIFT 40€ 47
Last tickets

Extra information

— TIMING

18:00 doors open (Scène Parc)
19:00 Lo Bailly
19:15 Ada Oda
19:30 Romano Nervoso
19:45 Antoine Hénaut
20:00 Gérald Genty
20:15 Sharko
20:30 Jawhar
20:45 Françoiz Breut
21:00 An Pierlé
21:15 Girls in Hawaii

When

Tue. 27 Sep, 2022

Where

  • Scène Parc 'Open Air'

Doors

18:00

Organiser

Nada, Botanique & Conseil de la Musique

 

Concert exceptionnel de Girls in Hawaii en hommage à Pierre Van Braekel, précédé par 9 mini sets de Ada Oda, An Pierlé, Antoine Hénaut, Françoiz Breut, Gérald Genty, Jawhar, Lo Bailly, Romano Nervoso, Sharko. Sur la scène parc du Botanique, le 27 septembre de 19 à 22h.

Concert au profit de La Casa ASBL, association d'accueil pour jeunes en difficultés, proche de Pierre et sa famille. La Casa ASBL, située à Braine-le-Comte, accueille 15 enfants de 3 à 18 ans pour lesquels une décision d’éloignement du milieu familial a été prise. Ces enfants sont hébergés à la Casa qui leur assure un accompagnement pour une réinsertion familiale ou en vue d'une résidence autonome et pourvoit à leurs besoins éducatifs, scolaires, sociaux de manière individualisée.

Les bénéfices de ce concert serviront à offrir un lieu décent et respectueux aux familles qui viennent rendre visite à leurs enfants, dans un cadre sympathique, confortable et propice aux véritables échanges positifs. Ces travaux entraîneront des frais d’isolation, de chauffage, de décoration et d’aménagement.

Soirée organisée par Nada, le Botanique, le Conseil de la Musique à l'occasion de la Fête de la Fédération Wallonie Bruxelles.

GIH

GIRLS IN HAWAII

Le porte-drapeau du rock belge francophone Girls in Hawaii fait son grand retour sur le devant de la scène ! Antoine Wielemans, Lionel Vancauwenberghe et leurs acolytes reviennent au Botanique pour nous présenter « leurs chansons aussi limpides que complexes, provoquant tantôt une exaltation intime, tantôt une exquise mélancolie » comme le dirait Les Inrocks. Le groupe fait ses débuts en 2004 avec « From here to there » un opus qui leur permet de se positionner au même titre que dEUS, comme l’un des porte-étendards du rock belge. Près de deux décennies et quatre albums plus tard, Girls in Hawaii n’a rien perdu de ce statut. Marqué par le décès de son batteur Denis Wielemans, le groupe traversera une période de deuil avant de sortir « Everest », un album comme une montagne démesurée qu’ils ont dû gravir pour redevenir un groupe de musique.

Ada Oda

ADA ODA

Fraîchement atterri sur la scène bruxelloise, Ada Oda balance un rock binaire up-tempo qui évoque tant l'aplomb post-punk que les envolées mélodiques dont la variété italienne a le secret, étrange mélange... 

Le projet a été initié en 2020 par Cesar Laloux (The Tellers, BRNS, Italian Boyfriend). A l'origine, l'idée était d'y ajouter une voix qui chanterait en Néerlandais. Le premier confinement en décidera autrement car César rencontre Victoria Barracato sur internet, c'est bien elle qui assurera le chant, mais en Italien.

Sur base de maquettes au dépouillement assumé (boîte à rythmes, guitare et mélodie), César décrit sa vision de l’amour et des gens qui l'entourent. Ses textes sont d’abord traduits en italien et ensuite adaptés par Victoria, fille d’immigré sicilien. 

Sur scène et en studio, le duo s’entoure de Marc Pirard à la basse (Italian Boyfriend), Alex De Bueger (Alaska Gold Rush, Gros Coeur) et Aurélien Gainetdinoff (San Malo, Yolande Bashing) à la guitare. 

Après une première tournée des clubs belges où Ada Oda ouvre des groupes comme Wet Leg ou The Cool Green House et grâce à «Niente Da Offrire»,  un premier single-video largement relayé, le groupe se tisse une jolie toile internationale et s’apprête à conquérir le reste de l’Europe. Leur première tournée passera à l’automne par le Benelux, la Suisse, la France et bien sûr l’Italie où le groupe s'embarquera sur la tournée du label très garage «Slovenly Recordings».

Le premier LP d’Ada Oda ,« Un Amore Debole », sortira le 25 novembre chez 62 TV (Pias).

AN PIERLÉ

An Miel Mia Pierlé est née en 1974 à Deurne (Flandres) en Belgique. Elle étudie le piano classique et commence à composer. En 1996 sa reprise de "Are Friends Electric ?" de Gary Numan lui vaut un début de reconnaissance. Avec Mud Stories en 1999, son style de fille au piano avec des vocaux déchirés est comparé à Tori Amos. An Pierlé préfère évoquer John Cale et les compositeurs contemporains. Tournant énormément, en particulier dans les festivals, An Pierlé se bâti une petite réputation en France et en Belgique. Helium Sunset en 2002 et An Pierlé & White Velvet en 2006 arrivent à intégrer le bas des classements de ventes en France.

An Pierlé joue sur un répertoire mélancolique, une musique qui se veut artiste et intellectuelle. Son approche manque de fougue et de spontanéité pour vraiment se démarquer de son modèle non revendiqué. Hinterland en 2010 est de nouveau enregistré avec White Velvet. Aérien mais un rien grandiloquent, le résultat dégage une véritable poésie.C'est en février 2013 qu'An Pierlé revient avec un nouvel opus intitulé Strange Days. Celui-ci comprend une reprise tout en douceur de "Such A Shame" du groupe britannique Talk Talk. Le disque sort via le label PIAS.

ANTOINE HENAUT

Chanteur à textes, Antoine Hénaut raconte des petits travers du quotidien tristes ou joyeux. Il aime jongler avec les mots, les phrases, dire quelques vérités mais toujours avec une pointe d'humour et surtout d'ironie. Antoine touche un peu à tout au niveau artistique mais il développe un goût prononcé pour l'écriture de chansons. Et c'est en solo qu'Antoine s'est présenté, nécessité faisant loi, sur quelques grandes scènes : devant les Ogres de Barback, Michel Delpech, Axelle Red, Brigitte, Eté 67, ou encore Suarez. L'occasion pour lui de tester ses nouvelles chansons, et l'occasion pour les spectateurs de découvrir un vrai showman, doté d'un sens inné de la communication avec un public.

FRANÇOIZ BREUT

Les sacrilèges de Françoiz s’accumulent tout au long d’un septième (comme les péchés capitaux) album vertigineusement ardent, parcouru par des éclats de rire, de vie et de vit. Au feu : les réacteurs sont en fusion ! Les membres s’embrasent sous le soleil, exactement. Les langues brûlent à force de se nouer et se délier. En une atmosphère caniculaire, les corps s’entremêlent tandis que l’horloge tourne, ralentie par une chaleur anormale. Esprit freudien mal placé ? Nous avons lu Comme des Lapins au lieu de Comme des Lapons (premier titre de l’album) et percevons la luxure dans chaque beat et palpitation de veine rythmant ces dix morceaux vibrrrants, épidermiques, qui se dégustent à l’horizontale, absolument. 

GERALD GENTY

Avec 6 albums et près d’un millier de concerts en France, en Belgique, en Suisse au Canada, au Maroc et en Russie, lauréat des concours du Mans Cité Chanson, d’Utopia Besançon, du prix Sacem de la Fabrique à Chansons, après des premières parties de Tryo et de Bénabar dans les Zéniths et à l’Olympia, Gérald Genty devient en 2015 recordman du monde du nombre de concerts en 12h à Bruxelles et entre officiellement dans le Guinness Book. Cette année-là, il est appelé à 3 reprises par la production de Koh-Lanta mais loupe à chaque fois l’appel. Dépité, il part faire le GR20 mais oublie au départ du mythique parcours ses chaussures de marche. Il le fera en tongs.

En 2017, il sort « hippopopopopopopopopopopotame », un disque de 38 chansons courtes et marrantes.

En 2019 sortira « Là-haut », un disque de 11 chansons longues et tristes, son 6eme et dernier album.

Sauf qu'en mars 2023 sortira son tout nouvel album. Ouf!

Jawhar pas tout nu

JAWHAR

Né d’une mère professeure de littérature arabe, éprise de musique et de poésie, et d’un père qui  se consacre au théâtre puis à la politique culturelle, Jawhar grandit dans la banlieue au sud de Tunis,  à Radès. Très tôt il est fasciné par une certaine culture populaire, par la force de ses images et de  ses expressions verbales, musicales et gestuelles. 

Quand il part à l’âge de vingt ans étudier l’anglais à Lille, c’est plutôt la poésie abstraite qui l’attire, celle  de William Blake et d’Emily Dickinson… En plus d’un amour grandissant pour un certain Nick Drake qui le  liera de manière irrévocable à son folk impressionniste. 

Jawhar écrit des chansons qu’il commence à jouer dans des petits lieux Lillois. Il est ensuite amené à  faire quelques premières parties d’artistes tels que Susheela Raman, Boubacar Traoré ou Keziah Jones.  Il enregistre son premier album qui sortira en autoproduction avant de ressortir officiellement via le  label bruxellois Top5 Records. «When Rainbows Call my Rainbows Fly» est salué par la presse comme  «un soufflant premier album d’un prodige du song-writing». (Les Inrockuptibles, FR). Depuis, la Belgique et lui  s’adoptent mutuellement. 

LO BAILLY

Loïc Bailly aka Lo Bailly est un jeune bruxellois qui nous arrive après les déferlantes hip-hop de ces dernières années. En tant que jeune, né dans les années 90, Lo Bailly a été énormément influencé par le hip-hop et le rap français (MC Solaar, Fonky Family, IAM, 113, Oxmo Puccino...), mais aussi par le rock (The Doors, Pink Floyd, Black Keys...).

C’est vers l’âge de 16 ans qu’il décide d’apprendre le piano seul et de se mettre à l’écriture de ses premiers textes. "J'ai tout de suite cherché à faire un lien entre ce que j'écrivais et la musique que je commençais –maladroitement – à composer." Il intègre ensuite son premier groupe de rock (Wyndu) avec qui il fait ses premiers pas sur scène et enregistre ses premières démos. Au fil des années, son intérêt se porte vers la composition électronique et MAO (toujours en autodidacte), dans laquelle il n’oublie jamais d’intégrer de vrais instruments (piano, guitare, saxophone, batterie...).

C’est comme ça que petit à petit, Lo écrit, compose, ses premières chansons dans sa chambre. Résultat, il développe un univers qui vacille entre le spoken word, l’électro et le rock, avec une plume qui lui est propre, des textes honnêtes, où il nous raconte son monde, le nôtre tel qu’il le voit. Le tout sur une mélodie qui lui est propre, tantôt sur fond de piano, tantôt plus électronique.

Romano Nervoso

ROMANO NERVOSO

Romano Nervoso est un chanteur italo-belge, originaire de La Louvière (ville à laquelle il revendique son appartenance), qui s'est fait connaître pour la première fois en 2009. Tout va ensuite très vite, il s’auto-proclame "Le Parrain du Spaghetti Rock" et les scènes belges les plus mythiques comme le Sportpaleis d’Anvers, le VK, le Botanique et d’autres, tombent sous le charme. Des groupes comme Therapy ?, The Sonics, Skip The Use, Triggerfinger, Band of Skulls ou encore Johnny Hallyday les ont sollicités pour leur première partie... Ce dernier le considérait comme son artiste belge préféré.

En 2016, No One is Innocent l'invite pour assurer la majorité des dates de la tournée française.

Outre les premières parties d'artistes confirmés, l'étalon italien a notamment fait des apparitions dans les plus grands festivals (Sziget, Dour festival, les Ardentes...) que l’Europe propose. Sa popularité a franchi aisément les frontières françaises, hollandaises, italiennes et les Anglais, quant à eux, ne s’en lassent pas ! Une avancée aussi rapide que la cuisson de spaghettis. Si vous aimez votre musique avec une bonne dose de bolognaise, sortez les couverts car vous allez déguster !

Son quatrième album est sorti en 2020, pour fêter ses 10 ans de carrière. (avec le single "Wild Boy" avec la participation au chant de sir Danko Jones). 

Un nouvel album est prévu pour octobre 2022, précédé d’un premier single en juin.

visuel sharko

SHARKO

Plus de vingt ans que Sharko nous distille des petits tubes chéris, tels "Spotlite", "Sweet Protection", "I Went Down" ou encore le magnifique "Never" sans oublier "Excellent".

Après quelques détours (acoustique avec le 'Hometour', électro avec l'album "Glucose"), Sharko revient aux sources et à son univers originel; le rock, simple et élémentaire. En préambule, une petite "remise d'équerre" comme on dit : le E.P. "Vintage E.P." qui rassemble trois chansons revisitées du répertoire Sharko, dans la lignée 'rock' de l'album à paraître à la rentrée: "Excellent", "Wake Up", "Ema (Boom Boom)". Vive le neuvième album alors !

Tuesday
27
September 2022
TICKET 10
TICKET + DON/GIFT 5€ 15
TICKET + DON/GIFT 10€ 20
TICKET + DON/GIFT 20€ 30
TICKET + DON/GIFT 30€ 40
TICKET + DON/GIFT 40€ 50
BOTACARTE 7
BOTACARTE + DON/GIFT 5€ 12
BOTACARTE + DON/GIFT 10€ 17
BOTACARTE + DON/GIFT 20€ 27
BOTACARTE + DON/GIFT 30€ 37
BOTACARTE + DON/GIFT 40€ 47
Last tickets

Timing

18:00 doors open (Scène Parc)
19:00 Lo Bailly
19:15 Ada Oda
19:30 Romano Nervoso
19:45 Antoine Hénaut
20:00 Gérald Genty
20:15 Sharko
20:30 Jawhar
20:45 Françoiz Breut
21:00 An Pierlé
21:15 Girls in Hawaii

Extra information

— TIMING

18:00 doors open (Scène Parc)
19:00 Lo Bailly
19:15 Ada Oda
19:30 Romano Nervoso
19:45 Antoine Hénaut
20:00 Gérald Genty
20:15 Sharko
20:30 Jawhar
20:45 Françoiz Breut
21:00 An Pierlé
21:15 Girls in Hawaii