Vous êtes ici

Magicien symphonique d’exception, le producteur Islandais est la main (et la baguette) qui se cache derrière plusieurs pépites de Björk, mais aussi Feist, Camille, CocoRosie ou Bonnie «Prince» Billy. A ses heures perdues, il triture ses propres méninges et nous délecte de ses créations personnelles, comme ici avec son dernier «Architecture Of Loss». Des envolées post-classico expérimentales dépeignant la pureté des décors lunaires d’Islande…

Valgeir Sigurðsson - Architecture of Loss - Between Monuments/Guardian at the Door

Valgeir Sigurðsson & Jodie Landau - Full Performance (Live on KEXP)