Vous êtes ici

Entre musique minimaliste répétitive et raga indien, Terry Riley est une légende de la musique contemporaine. Fondateur de la musique minimaliste en 1964 avec le révolutionnaire IN C, ce précurseur du new age et de l’ambiant ensorcelle les plus grands musiciens depuis le milieu des années 60. Le Velvet Underground intègre ses boucles musicales dans ses chansons. Le compositeur et arrangeur Brian Eno s’inspire du son de ses claviers atmosphériques. Soft Machine lui consacre un album, Kraftwerk et le mouvement Space Rock allemand lui empruntent sa radicalité. Enfin, les Who lui dédient l’un de leur titre «Baba O’Riley» qui débute avec l’une des plus célèbres compositions de ce chaman de la trance.

Cette fois accompagné de son fils Gyan Riley, le compositeur proposera tout un programme : un mélange de structures complexes, souvent improvisées, contenant des éléments de minimalisme, de jazz, de ragtime, et de raga du nord de l’Inde. Une association d’inspirations et de textures musicales dans la lignée de sa carrière prolifique et protéiforme.

Terry Riley rare footage, live in the 70s

Terry Riley and Gyan Riley 2011-10-10 SF