Vous êtes ici

On connaissait Lou comme actrice et mannequin international, mais c’est, ici, sous un tout autre jour que nous découvrons la fille de Jacques Doillon et Jane Birkin. Un premier Ep «I.C.U.» était paru au printemps dernier et avait révélé la jeune Française comme une excellente auteure-compositrice-interprète. Réalisé et arrangé par Etienne Daho, son album «Places» s’écrit tel un roman autobiographique chargé de complaintes tantôt soul, tantôt folk-acoustique. Contrairement à sa mère ou à sa sœur (Charlotte Gainsbourg), le timbre de Lou Doillon s’inscrit plutôt dans le registre des chanteuses folk-blues percé d’une influence indéniable à Patti Smith.