Vous êtes ici

Ces dernières années​,​ la toile aura libéré voire​ généré une flopée​ d’ingénieux bidouilleurs de sons, ultra référencés, d’une productivité vertigineuse. Tout droit issu de ce grand cru numérique: le jeune producteur FKJ. Ce «one man band» parisien est au service d’un son downtempo, aux racines «funkadelic» pour lequel il s’amuse à jongler entre sa basse, son piano, son saxo et ses synthés avec une facilité déconcertante.

Son agilité impressionne autant qu’elle agace. Comment peut-on, à peine passé la vingtaine, tutoyer d’aussi près le génie de composition d’un Niles Rodgers ? Le titre de son premier EP «Time for A Change» prouve la volonté de​ FKJ de se frotter aux plus grands. Jusqu’ici, il s’en sort sans une égratignure et même avec quelques gommettes.

FKJ - Why Are There Boundaries

FKJ - Skyline

FKJ & Tom Misch - Losing My Way