Vous êtes ici

Ancienne artiste de rue, Amanda ‘Fucking’ Palmer (comme elle aime à se surnommer) n’a jamais voulu emprunter les voies pré-dessinées de la pop-star idéale. Véritable reine du Do It Yourself, c’est avec le projet de cabaret punk Dresden Dolls, en compagnie du batteur Brian Viglione, qu’elle se fait connaître entre 2000 et 2008. Avec ses précédents albums, dont un de reprise de Radiohead au ukulélé, elle a réussi à drainer un paquet d’admirateurs, et c’est donc en toute logique que, pour la production de son 3ème effort «Theatre Is Evil», l’Américaine s’offre l’aide de cette dévouée fan base via le site participatif KickStarter. Elle obtient par ce biais, pas moins d’1 million de dollars par des internautes désireux de voir le projet aboutir, projet qui lui aura pris 4 ans rien qu’au niveau de l’écriture. Accompagnée par son Grand Theft Orchestra, AFP quitte les sentiers du cabaret punk, pour s’essayer à une voie plus pop expérimentale où punk rock, ballades mélancoliques et electro lo-fi tournoient dans un tourbillon de sonorités saturées.

Amanda Palmer & The Grand Theft Orchestra: "Want It Back" Official Music Video (Uncensored | NSFW)