Vous êtes ici

Etre artiste, c’est choisir d’élever la voix, de rompre le silence et d’exprimer son indignation. Du moins, c’est ainsi que le groupe Algiers le conçoit, lui dont le nom (Alger en Français, capitale de l’Algérie) est un cri de résistance.

Peu importe que les sujets fâchent, le groupe s’y attaque avec fermeté. En 2015, il sort un premier album coup de poing dans lequel se déployait un opéra rock, blues, gospel, punk, voire new wave, dénonçant  l’injustice, le racisme, les violences policières ou encore la colonisation des territoires et des esprits. C’est Franklin James Fisher et son timbre pénétrant à la Tunde Adebimpe (TV On The Radio) qui sont les narrateurs de ce manifeste musical, traversé de part en part par la conscience politique et sociale de nos quatre musiciens. La rage au ventre, le groupe remonte sur le ring en 2017 avec un second album «The Underside Of Power».

Algiers - "Blood"

Algiers - "Remains"